Francis Goya, de son vrai nom Francis Weyer, naît à Liège en 1946. Il reçoit sa première guitare à l'âge de 12 ans et crée, à peine 4 ans plus tard, son premier groupe, les Jivaros. En 1966, Lou Deprijck, futur membre de Two Man Sound, rejoint la formation, rebaptisée à l'occasion en Liberty Six.

Dès 1970, le jeune Francis rejoint un groupe professionnel de soul musique, le JJ Band. Ensemble, ils sortent 2 albums. Le second, produit par Brian Bennet, batteur des The Shadows, lance véritablement le band, qui part en tournée sur les routes européennes et africaines.
A la même époque, Francis devient guitariste de studio et collabore avec les plus grands, tels que Demis Roussos, Three Degrees ou encore Vicky Leandros.

En 1975 sort son premier 45 Tours solo, Nostalgia. Coécrit avec son père, cet album aux mélodies douces, teintes de mélancolie, lance véritablement sa carrière internationale. Les tournées, qui le mènent de continent en continent, d'Asie en Amérique et d'Afrique en Europe, lui laissent néanmoins du temps pour enregistrer, au total, 35 LP et CD, dont la plupart deviendra disque d'or ou de platine. Les années 80 seront, par le biais de l'album Moscow Nights, celles de la consécration de Francis Goya au-delà du rideau de fer; une consécration qui atteindra son apogée en 2001, lorsqu'il donnera un concert au Philarmonic Hall de Tallin, en Estonie, et dont l'immense succès l'obligera à programmer des représentations supplémentaires. L'accueil réservé à l'artiste dans l'ensemble de l'Europe de l'Est poussera celui-ci à réaliser de nombreux albums consacrés aux plus belles chansons ou aux compositeurs classiques de ces contrées-là.
 
 
  La décennie suivante sera sous le signe des rythmes latino-américains puisque, dès 1991, Francis Goya sort un album de chansons brésiliennes, Bahia Lady. Le succès de ce premier opus aux sonorités fleurant bon le soleil invite l'artiste à enregistrer deux autres albums dans la même veine, Noche Latino et Festival Latino. De 1991 à 1993, Francis Goya dirigera également l'orchestre de l'Eurovision, pour l'édition italienne, luxembourgeoise et irlandaise.

La seconde moitié des années 90 sera caractérisée par un retour aux sources, c'est-à-dire par de multiples tournées en Hollande, par la réalisation d'albums instrumentaux et New Age, tels Together (1994) avec Richard Clayderman ou Godwana (1996), mais aussi par l'enregistrement d'un CD contenant les plus belles chansons de Jacques Brel (1998).

Depuis 2003, Francis Goya a donné plusieurs dizaines de concerts à travers le monde, notamment en Belgique, en Finlande, en Russie, en Pologne, en Corée, en Chine, en Afrique du Sud ou encore au Cambodge.

Depuis janvier 2008, il s'imprègne des sonorités orientales à Marrakech, où il vit actuellement avec sa famille. Du 25 décembre 2009 au 3 janvier 2010, il a donné quelques concerts à l'Hôtel Mamounia à Marrakech.
 
      © 2010 - FRANCIS GOYA